Injection plastique

Les méthodes d’essais

Méthodes utilisées dans la R&D ainsi que dans la production et le contrôle de qualité.
Quelques exemples de test de qualité́.

 

  • Test Charpy / IZOD – Résilience

Objectif de ce test
L’essai de résilience Charpy permet de mesurer la résistance au choc d’une pièce.

Description de la méthode
Pour réaliser ce test un mouton pendule (pendule normalisé associé à un couteau) est lâché sur une éprouvette de manière à la rompre.

Indications et précisions
Selon la résistance aux chocs plus ou moins élevée du matériau, une entaille normalisée est créée sur l’éprouvette. Son existence ainsi que sa forme sont donc indiquées.

Caractéristiques mesurée
En mesurant la hauteur maximale du pendule après essai on peut calculer l'énergie rémanente après choc. On en déduit l'énergie nécessaire pour rompre une épaisseur données du matériau.  

Test Charpy  IZOD Résilience
  • Test Taber – Résistance à l’abrasion

Objectif de ce test
Le test Taber permet de déterminer la résistance à l’usure de la pièce par galet abrasifs.
La résistance à l'abrasion est l'une des propriétés mécaniques les plus importantes des surfaces

Description de la méthode
A l’aide d’un Abrasimètre Taber circulair un disque abrasif est appuyé sur un échantillon tournant. L’abrasion est alors causée par deux rouleaux de friction qui agissent avec une force définie sur l’échantillon.

Indications et précisions
En fonction du type d’échantillon et de son application, la charge appliquée durant l’essai, le nombre de cycles et le grain des rouleaux peuvent être des paramètres variables.

Caractéristique mesurée
Perte de poids : La perte de masse de l’échantillon est pesée au terme de l’essai.
Aspect de l’échantillon : l’abrasion va rendre la surface de l’échantillon visible, le nombre de cycle de rotation va alors mesurer l’abrasion.
Profondeur de l’abrasion : un nombre de cycle va être déterminé, la profondeur d'abrasion sera alors mesurée à l'aide d'un micromètre

Test Taber Resistance à l'abrasion
  • Test de traction

Objectif de ce test
Le test de traction permet de mesurer le degré de résistance à la rupture d’un matériau, ainsi que son comportement élastique.

Description de la méthode
Pour réaliser ce test on place l’éprouvette (petite barre du matériau à étudier) entre les mâchoires de la machine de traction. La machine tire sur le morceau de plastique jusqu’à sa rupture.

 

Indications et précisions
La température de l’essai et la vitesse de déplacement sont parfois indiquées. On observe ainsi la contrainte qu’il faut imposer au matériau pour le déformer en fonction de l’allongement.
Deux domaines sont distinguables : d’abord le domaine élastique où le matériau s’étire puis le domaine plastique où le matériau s’allonge avant la rupture. Le domaine de référence peut être indiqué.

Caractéristique mesurée
On mesure l'allongement et la force appliquée, que l'on convertit ensuite en déformation et contrainte.
On détermine alors le module d’élasticité en traction (en MPa), de la contrainte (en MPa) et de l’allongement maximal (en %).

Test de traction
  • Test de flexion

Objectif de ce test
Le test de flexion permet de déterminer la flexibilité et la résistance à la flexion du matériau.

Description de la méthode
L’éprouvette en forme de poutre est placée sur deux appuis et soumis à une charge en son centre.

 

Indications et précisions
La pression imposée à l’éprouvette est indiquée.

Caractéristique mesurée
La température de l’environnement de l’éprouvette est mesurée au moment où la déformation est atteinte
Les résultats sont représentés sous la forme d’une courbe de contrainte‑déformation et la contrainte maximale de fibre détermine la résistance à la flexion.

Test de flexion